Dernière mise à jour le 04/04/12

Idées reçues, Préjugés, Clichés.
Tout ce qui revient encore et encore au cours des discussions,
du moins quand on peut discuter.....


Sommaire (car ça a tendance à être long au fil du temps) :
Sur une page annexe mais accessible par là :

"Ce sont des chiens dangereux!"

Définitions et petits rappels de formulations et de significations :

    Un chien dangereux est un chien qui a mordu ou qui présente des signes d'agressivité. Est-ce que le chiot de 4 mois à qui on fait porter la muselière, que l'ont fait vacciner contre la rage et que l'ont déclare « dangereux » a mordu ou a montré des signes d'agressivité ? Non, il est simplement né amstaff, rotweiller etc

    Prenons un rottweiler qui est utilisé comme chien d’utilité et qui a passé des tests
de comportement poussés avec succès. Trouvez-vous normal que, lorsqu'il sort, il soit muselé et affublé de l'étiquette « dangereux », alors que le chien de la voisine, de race
dite gentille, a (imaginons) déjà mordu trois personnes sévèrement et divague toujours librement ?

    De plus, c’est peut-être un détail de formulation, mais rappelons que la loi parle de « chiens catégorisés » ou de «  chiens potentiellement dangereux », ce sont les médias qui ont raccourci en « chiens dangereux ».
    Sachez également que « chien dangereux » ne veut pas non plus dire « molosse » et par extension « gros chien », ce sont encore une fois les journalistes qui associent souvent ce mot à « chien dangereux de grande taille ». Pour information, selon la classification des familles de chiens (appelée « groupes »), un carlin (petit chien dans le film « men in black ») est un molosse, de même qu’un saint-bernard ; alors qu’un amstaff est un terrier comme le yorkshire.

Définition inapplicable à toute une race de chien

    Il est prouvé que baser l'agressivité sur la race du chien est scientifiquement infondé. En conséquence, la loi ne repose sur rien d'autre que des idées reçues. Comment serait-il donc possible qu'elle résolve quoique ce soit ?
    C'est un problème de société qui est soulevé, pas de chien. Car si la cause qui a entraîné ces drames était déracinée à la source, alors les drames se feraient bien plus rares. Sinon, la même chose se reproduira et la loi 2025 traitera des catégories 3 et 4 qui verra arriver d'autres races de chiens à mettre au pilori...

    Des chiens dangereux, il y en a, mais dans toutes les races. Un amstaff par nature n'est pas plus dangereux qu'un labrador, tout est question de circonstances. Le chien, c'est environ 30% d'inné (de part sa lignée etc) et 70 % d'acquis (travail de l'éleveur, puis du propriétaire). Il n'existe pas de race de chien plus dangereuse qu'une autre par nature, pas plus qu'il n'existe de race de chiens gentille.

Voici quelques études démontrant l’absurdité de classer des races comme dangereuses :
    Aucune race de chien n'est plus dangereuse qu'une autre. On peut dire en toute logique que si nous prenions deux clones pour chaque race de chien et que l'un des deux était élevé dans le respect, la hiérarchie et l'amour, et l'autre dans l'anarchie, l’irrespect et la violence. On peut supposer que pour chaque cas, l'un des chiens serait équilibré, l'autre non.  Comment pourrions-nous expliquer cela ? Si les chiens de ces races étaient dangereux, quel que soit leur environnement ils le resteraient, mais ce n’est pas le cas.
    C'est comme pour les humains : un enfant qui se fait battre, abuser, humilier, n'a pas de repères, pas de limites imposées, il n'aura rien à voir avec le même enfant né au sein d'une famille stable qui lui offre amour, attention et éducation. Parmis ceux du premier « lot », certains arriveront tout de même à s'en sortir, d'autres non, et dans le deuxième, certains deviendront aussi dangereux que ceux du premier. C'est une question d'individus et d'environnement également.

    Si on suit la logique de certaines personnes, à savoir que certaines races sont dangereuses, alors dans ce cas là dans les élevages familiaux, là où la proportion de chiens catégorisés est la plus forte et où ils sont en contact direct avec enfants et adultes, pourquoi n'y a-t-il pas d'attaques mortelles ou même grave ? Si ces chiens étaient dangereux, ce devrait être des charniers, c’est là que les accidents devraient arriver et ce n’est pas le cas.
    Mais là, ces chiens sont éduqués et sociabilisés, la hiérarchie est en place et les enfants apprennent très vite à décoder le langage du chien. En sortant des élevages sérieux, les chiots sont équilibrés, après ce sont les maîtres qui en font ce qu’ils deviennent.

    N'oubliez pas que ces « chiens dangereux » comme les amstaffs sont employés dans la recherche de stupéfiants ou de disparus sous les décombres (cliquez ici pour en savoir plus). Ils sauvent des dizaines de vies et sont tout de même traités de « chiens dangereux »….

    Pour finir ce point, rappelez vous qu'avant c'étaient les dobermans et les Bergers Allemands qui étaient diabolisés. Aujourd'hui, quand on parle des chiens catégorisés/dangereux, le BA, n'est pas mentionné. Cela aurait été impensable il y a une vingtaine d'années.
    Bref, on pourrait croire que les deux dernières chasses aux sorcières serviraient de leçon, que les gens ne se feraient pas ainsi manipuler encore une fois, mais apparemment si, et c'est dommage...

Une race de « chien gentil » en France, peut-être une race de « chien dangereux » ailleurs dans le monde...

   Vous avez peut-être un chien très gentil, que vous ne considérez en aucun cas comme dangereux. Le problème, c’est que c’est une question de point de vue. De part la loi française sur les chiens catégorisés (aussi stupide soit-elle) pour le moment, votre chien est
à l’abri, heureusement pour lui et pour vous. Mais si vous passiez par certains pays européens avec lui, ou dans certains états des Etats-Unis, il se retrouverait peut-être immédiatement catalogué « dangereux » et vous seriez interdis d’entrer dans le territoire,
ou bien votre chien serait euthanasié sans qu’il n’ait mordu qui que ce soit.
    Vous pourriez du jour au lendemain, devoir museler votre chien, ne jamais le lâcher, le déclarer, l'assurer, passer permis et évaluation et supporter un harcèlement moral quotidien (insultes, menaces, injustices…).
    Car il faut savoir que si le pitbull se retrouve dans presque toutes les lois des pays bannissant des races (appelées outre atlantique BSL), certains n'y inclus ni le rott, ni l'amstaff quand d'autres chiens tel que le husky (mais aussi le berger allemand et malinois, le malamute, le chow-chow, des lévriers etc) s'y trouvent...



"Ces chiens sont cultivés pour leur agressivitée"

    Mais oui, ils ont été sélectionnés pour bouffer les gens. Les éleveurs les croisent avec des hyènes et des lions, ils les nourrissent avec de la bouilli de nouveau-né, et après ils passent à la viande de troisième age, c'est plus coriace...

Plus sérieusement :
    La culture de l'agressivité, ce n'est plus le cas depuis longtemps en ce qui concerne les chiens qui ont pour origine le combat (ce n'est pas le cas du rottweiller, mais c'est le cas de certains chiens non catégorisés et « dits-gentils » qui à l'origine étaient loins d'être des chiens de compagnie).
    Aujourd'hui, aucun éleveur digne de ce nom ne favorisera l'émergence d'agressivité, vu qu'un chien agressif ne passera pas la confirmation et ne pourra donc pas être utilisé pour la reproduction (l’agressivité et l’excès de craintivité sont des critères rédhibitoires). Quel serait leur intérêt de produire des chiens non confirmables et donc invendables ?
    Ils vont certes rechercher l'émergence de critères propre aux races : plutôt gardiennes, plutôt joueurs, bons chasseurs etc, mais ça ne garantira pas le caractère et les compétences de tous les chiots car ensuite, comme pour les humains, c'est la loterie. Ils veillent juste à faire reproduire des chiens conforment aux standards.

    Pour les chiens catégorisés, mais aussi pour les bergers Allemands, les bergers hollandais, les malinois etc, il y a des lignées de beauté et des lignées de travail. Les critères de sélection pour la reproduction des parents sont donc choisis en fonction de leur caractère :

Mais il n'existe pas de lignée cultivant l'agressivité chez les éleveurs professionnels dignes de ce nom.

Le standard d'une race est plus une sorte de guide qu'un véritable règlement....

    J'ai eu une chienne labrador pendant 9 ans, aucun problème avec elle, très sociable. Mais j'en ai rééduqués trois :

= Quatre labradors, trois associables ou nerveux et une extra.
   
    Mais voilà, une seule avait été éduquée et cela sans prendre le comportement décrit dans le standard pour acquis. Comme quoi
la race n'a rien à voir dans le caractère, c'est une question d'éducation et d'individu.
    J'ai eu un labrador, mais je ne dis pas qu'ils sont tous gentils. Un labrador issu d'un bon élevage et bien éduqué sera adorable, mais pas sevré et mal éduqué, ce sera un chien qui pourra se révéler aussi dangereux qu'un chien catégorisé.

Autres exemples :
    Le fox terrier est, comme son nom l'indique un terrier, tout comme l'amstaff ou le pittbull (ainsi que le yorkshire, le westie, le jack russel etc), tous de la même famille. C'est un groupe de chiens qui ont pour la plupart été crées pour la chasse dans les terriers (renards, blaireaux, rats etc), ils ont un tempérament têtu et obstiné. Ça se retrouve effectivement beaucoup dans ces chiens, mais pas chez tous les individus.
    De mêmes, chez le groupe des bergers, on trouvera des chiens qui ont plus facilement un comportement de protection, mais prendre un berger allemand ne garantira pas pour autant de tomber sur un chien de garde.

    En gros, ce n'est pas la race qui fait le chien. Voir les standards comme un mode d'emploi est une erreur souvent observée. Certes elle offre des possibles prédispositions mais qui ne sont pas des garanties :

    Les humains sont des animaux, certains ont tendance à l'oublier. Nous savons que nous ne sommes tous différents même si nous appartenons à la même espèce. Notre naissance, notre éducation, notre vécu nous ont forgés comme nous sommes. Les chiens sont aussi des mammifères, ce ne sont pas des produits d'usine tous semblables.

"Leurs races n'ont à l'origine pas été crées
pour donner des chiens de compagnie"
   
    Aucune race de chien ne l'a été à la base (à part peut-être de très rares exceptions mais auxquelles même le caniche, le yorkshire ou le bichon ne font parti.)

   Chiens de chasse à cours, de rapport de gibier, de terriers, de garde, de gardiennage, de conduite. Les races de chiens ont été avant tout crées et sélectionnées pour servir l'homme, parfois à outrance.

Origines des trois principales races de chiens catégorisées :

 Origines insoupçonnées d’autres races :

    Voici l’origine de certains races de chiens de compagnie qui ne sont en fait pas toujours en rapport avec l’utilisation et le portrait que l’ont fait d’elles aujourd’hui.

=> Aucune de ces races n'a été crée en tant que chien de compagnie, elle l'est devenue avec le temps.

Relativisons :

     Si les créateurs des ancêtres de l’Amstaff, du Fila et du Tosa avaient des intentions peu louables : combats de chien, chien de guerre, de garde, de défense et cela dés l’origine (je ne parle pas d’une utilisation à posteriori). Ça a aussi été le cas de ceux des Shar-pei, des Boxers, des Akitas inus, des Bostons Terriers, des Dogues Allemand (mais seulement pour une partie de l’utilisation d’origine), des Schnauzers, des Mâtins napolitains etc.

=>  Pourtant, seulement une race est pointée du doigt : l’Amstaff.

    Concernant les intentions peu louables, ce n’était pas le cas des créateurs des Rotts, qui avaient les mêmes que ceux des autres races de bouviers et bergers : donc patous, Bouviers Bernois, Beaucerons et autres chiens de garde et de défense de troupeaux, rien de sinistre là-dedans.

Quoiqu'il en soit, la race ne fait pas le chien

 

"Ce sont des chiens d'attaque !"

Chien « d’attaque », ce terme ne veut rien dire...
   
   
    Dites « attaque ! » à un chien qui ne l’a jamais appris, qu’il soit pitbull ou caniche, il va vous regarder avec un air de totale incompréhension.

    Quand on lit dans des articles qu’un chien a « attaqué à l’ordre », c’est que le chien connaissait l’ordre, qu’on le lui avait appris, ce n’est pas quelque chose d’inné. Ce n'est pas un objet : « oh c'est un modèle d'attaque ? Je l'achète et dés que je le lâche, il attaque ce qui se trouve devant ? Chouette !». Penser ça, c'est vraiment être étroit d'esprit.
 
    Au risque de heurter bien des puristes du monde cynophile, je trouve hallucinant qu’on classifie d’office de « chien d’attaque » et de « chien de défense » des chiens de compagnie, de races qui n’ont même pas accès au « mordant sportif » : le ring. Et qu’en parallèle, des chiens qui pratiquent ce « sport », eux n’ont aucune étiquette, pas besoin de port de muselière et compagnie.
    C’est une incohérence de la loi à mon sens.


"Ils sont associables !"

Bilan de 605 études comportementales :

    Les chiens catégorisés représentaient en 2012 environ 330.000 individus soit environ 3 à 4 % du nombre total de chiens en France.
    Depuis Janvier 2010, tout propriétaire d’un de ces chiens se doit de lui avoir fait passer une évaluation comportementale, et d’avoir obtenu un permis de détention en plus des anciennes obligations (déclarations, assurances etc).
   
    Un an et demi après l’instauration de cette nouvelle loi, le « Collectif Contre la Catégorisation des Chiens » (aussi appelé « 4C ». Il réunissait scientifiques, vétérinaires, éducateurs, comportementalistes, mais aussi certains élus, des particuliers etc) faisait un bilan se basant sur des faits : les résultats des évaluations de 605 chiens (issus de 93 % des départements, soit une large représentation de la situation nationale).

Un résultat édifiant, mais qui ne semble pas aller dans le sens des croyances populaires :

    Le collectif 4C avait fait circuler l’analyse des sondages qu’il avait lancé auprès des propriétaires de chiens. Voici un bref résumé
de ce document :

Voici comment se répartissaient les 605 chiens évalués :
  • 1ére catégorie (pitbull et assimilés) : 59 chiens.
  • 2éme catégorie (Rottweiler, amstaff, tosa) : 528 chiens.
  • Autres (chiens mordeurs obligés de passer l’évaluation quelque soit la race) : 18 chiens.
Les chiens sont classés par le vétérinaire évaluateur selon 4 niveaux de dangerosité :

Niveau 1 : « le chien ne présente pas de risque particulier de dangerosité, en dehors de ceux inhérents à l’espèce canine »
Niveau 2 : « le chien présente un risque de dangerosité faible pour certaines personnes ou dans certaines situations »
Niveau 3 : « le chien présente un risque de dangerosité critique pour certaines personnes ou dans certaines situations »
Niveau 4 : « le chien présente un risque de dangerosité élevé pour certaines personnes ou dans certaines situations »

Il faut savoir que certains vétos refusent par principe de mettre un de ces chiens en niveau « 1 » (« parce que c'est un rott » ou « parce que c'est un staff » etc), or c'est le comportement qu'ils doivent juger, non la force du chien (mais il faut dire qu'en niveau « 2 » ils auront une nouvelle rentrée d'argent 3 ans plus tard....)

Sur ces 605 chiens, voici combien on en retrouve dans chaque niveau de dangerosité :

Niveau 1 = 500 chiens.
Niveau 2 = 85 chiens.
Niveau 3 = 14 chiens.
Niveau 4 = 6 chiens. (deux de 2éme catégorie et quatre non catégorisés, donc testés car ils avaient déjà mordu)


    Pour ma part il y a un temps où je sortais un yorkshire, et s'il avait manqué de se faire mordre par trois chiens non maîtrisés et sans laisse (un jack russel, un westie et un autre york), le fait de croiser un gros amstaff sans muselière s'était parfaitement déroulé. Le même chien avait fait une léchouille à la petite épagneul que j'éduquais la semaine précédente alors que là aussi, les trois autres chiens avaient manqué de l'attaquer.
    Si je devais dire lesquels de ces chiens étaient dangereux et associables, ce n'est pas l'amstaff que je choisirais, mais les trois petits chiens ; pas à cause de leur race, mais de leur éducation.  
    C'est sans rappeler également, Vanille, chienne labrador qui avait attaqué un pitbull qui voulait pourtant jouer avec elle quand je le croisais, ou Angel, labrador également, qui voulait attaquer un rottweiler mâle que je croisais parfois et qui lui aussi ne demandait qu'à jouer.

"Il est dit que ces chiens sont tellement asociaux qu'ils ne s'entendent même pas entre eux, encore moins avec d'autres animaux"


Allez donc dire ça à Attila, amstaff, qui a trouvé ce chaton et le couve... ....et ce n'est pas une exception, loin de là... ....vous connaissez beaucoup de «chiens dangereux» qui laisseraient un chaton boire dans leur gamelle ?

Ici un terrible pitbull tueur de volaille : SHARKY, un chien qui éleve chatons, poussins et compagnie.
Ici un pitt, très agressif envers un enfant, attention aux âmes sensibles.

"Chiens aux mâchoires surpuissantes,
ils sont les seuls à mordre grièvement et à tuer"

A entendre certaines personnes :
Pour eux, il y a deux catégories : Maintenant qu'on sait ça, il n'y aura plus jamais de morsures. Et après tout, si en 2012,  sur les 41 cas de morsures mortelles depuis 1984, sur les 77 chiens impliqués, 56 (minimum, car 6 chiens ne sont pas précisés) font partie des races gentilles selon la loi, contre 15 de races dangereuses, ça ne remet absolument pas en cause l'utilité de la loi dite « des chiens dangereux ».

"Il vaut mieux se faire mordre par un caniche que par un Rott"

    J'ai récupèré pendant plusieurs années toutes les mentions de morsures de chien ou de prédation parues dans les journaux (locaux ou nationaux ). En 2012 j'avais cumulé 542 pages de faits, soit plus de 932 cas remontant à 1984.
    Des morsures extrêmement graves de Labrador, Dalmatien, Berger, Epagneul il y en a. Or on lit très souvent qu’il vaut mieux se faire mordre par un Caniche que par un Rott…
    Bien sûr qu'une morsure de Caniche perpétuée dans les mêmes intentions (un chien qui mord pour mettre en garde ne mord pas comme un chien qui mord pour réellement faire mal) que celle d’un Rott et cela sur une victime identique, sera plus grave. Mais il y a tout de même entre 20 et 30 kilos de différence entre le Caniche et le Rott… ! Il serait bon de parfois entendre des comparaisons plus raisonnables.

    Un Rott qui mord ce n’est pas forcément grave, un Caniche qui mord ce n’est pas forcément superficiel.
Si on compare le comparable, une morsure de Pitt ne sera pas forcément plus grave
qu'une morsure similaire de Dalmatien.


"Avec un de ces chiens les risques sont plus grands "

    Si on part du principe de certains :
    En France, il y a des enfants qui ont été juste pincés par des Rottweilers, et d’autres défigurés ou tué par des chiens de moins de 10 kg tous mouillés.
    Il arrive qu’un C
hihuahua ayant mordu ait causé bien plus de dégâts qu’un Amstaff (bout de joue arraché sur un enfant contre simple égratignure). L'enfant de la photo est celui d'une éleveuse de Saint-Bernards. Au court de sa vie, son fils n'a jamais été mordu par les molosses, mais il a été griévement mordu par ce petit Chihuahua quand il avait moins de 2 ans...

"Ils mordent forcément plus grièvement !"

    Prenons l’exemple d’une « fillette de 25kg » et d’un boxeur professionnel :
=> Où je veux en venir, c'est que plus qu’une question de taille ou de force, ce sont les circonstances, l’individu et le tempérament qui vont déterminer la dangerosité. Un Saint-Bernard peut rester stoïque face à une situation où un Cocker aurait férocement réagit.
La taille et la force n’auront rien à jouer dans leur dangerosité s’ils ne s’en servent pas pour blesser. La fillette de 25 kg sera peut-être celle qui vous frappera, alors que  le boxeur maîtriserait peut-être son agressivité.

    Personnellement, je ne partais pas du principe que ma chienne, parce qu'elle était Labrador, ferait moins de mal qu'un autre chien si elle mordait. C'est bien plus complexe qu'une histoire de race, de taille ou de puissance c'est un ensemble de circonstances, ça dépend de la force que le chien a mis dans sa morsure, où il a mordu, la vulnérabilité de la victime etc.

Tout chien peut être dangereux, quelque soit sa race ou sa taille, mais ça ne veut pas dire que tous mordront un jour.
 
Pression des mâchoires :

    Un pitbull n'a pas forcément plus de force dans les mâchoires qu'un berger allemand, en fait selon le national géographique, il en a même moins.
      Des chiffres de pressions de mâchoires, on en trouve un peu partout qui disent tout et leur contraire : sur un site ils donnent 500 kg/cm2 pour le Pitbull, au national géographique ils donnent 106 kg/cm2 (contre 107 pour le Berger Allemand), 127kg/cm2 chez un autre.

    Mais comment peut-on imaginer que telle ou telle race de chien a tant de puissance dans la mâchoire ? Si un humain peut soulever dans les 100kg, est-ce que tous le peuvent ? La réponse est non, certains ne soulèvent pas plus de 30kg et d'autres parviennent à soulever le poids phénoménal de 477kg ! On ne peut pas mettre tous les individus dans le même panier...

    Un chien ce n’est pas une machine qui met toujours la même force dans sa morsure. Il la tempère, allant de la simple chiquenaude, à la morsure d’attaque avec mouvement de traction et de secousse de la tête.
    Tous les chiens de la même race n’ont pas la même force. Même les « hommes d'attaque » (ces bonhommes en costume rembourré qui subissent les assauts de Bergers Allemands et Malinois sur des terrains de ring) le remarquent : tous les chiens de la même race n'ont pas la même puissance.

    Le Dr Lehr Brisbin (écologiste à l'Université de Georgie, qui a participé également au vaste projet de décodage du génome du chien) a d'ailleurs déclaré :

« Il n'existe aucune étude scientifique qui permettrait de comparer ou d’évaluer la puissance de morsure de différentes races de chiens. En outre, il y a des raisons impérieuses et politiques pour lesquelles des techniques décrivant la capacité à mordre en termes de « kg par cm carré » sont demandées. Tous les chiffres décrivant la puissance de la morsure dans telle ou telle condition ne peuvent qu’être attribués, soit à des rumeurs sans fondement ou, dans certains cas, à des articles de journaux sans aucune réalité justifiée. ».


Bien des enfants ont été mordillés par un Rott ou un Malinois sans en garder la moindre marque,
quand d'autres, mordus par un Jagd Terrier ou un Chihuahua sont morts ou marqué à vie....

"Ils ne lâchent jamais!
Ils ont des mâchoires auto-bloquantes !"

   Encore une fois, si de part leur race, tous les Amstaffs, Pits et Rottweilers ne lâchaient pas sans être assommés (il y a aussi l’idée reçue de la mâchoire autobloquante….), les élevages de ces chiens ressembleraient à des charniers et ces races ne seraient pas représentées minoritairement (eh si !) dans la triste liste noire des morsures fatales en France…

 Le coup du chien qui ne lâche pas n’est pas la panacée de telle ou telle race, c’est en fonction de chaque chien :

    Il m’est arrivée de reprendre en main une chienne labrador agressive envers les chiens et ayant déjà attaqué... un pitbull, lequel Pit ne lui en tenait aucunement rigueur : il voulait jouer avec elle quand je le croisais, et la labrador, elle, était déchaînée….(« et on dit que votre chien est dangereux...» disais-je à son maître)

    Cette chienne a un jour était mordillée par derrière par un chien divaguant alors que je la tenais en laisse, elle s'est retournée et a chopé ce chien à la gorge. Elle ne le lâchait plus, je n'avais jamais été confrontée à ça jusqu'à présent.
C’était une chienne Labrador, pas un "chien de combat"...

    Cette chienne lors de simples jeux, ne lâchait pas que ce soit une balle ou un baton. J'’ai eu toutes les peines du monde à lui apprendre à le faire, j’y serais parvenue mais avec difficultés. En parallèle, je connaissais des chiens catégorisés qui lâchaient sans problème.


"Ils mordent sans raison !
Cela ne sert à rien de chercher une cause !"

    Pour certains il est "débile" de se demander pourquoi la morsure a eu lieu...

     Quand un tueur tue quelqu'un, ne cherche-t-on pas le mobile ? Si, pourtant la victime est morte, alors ça ne changera rien pour elle c’est un fait. Cela dit, comprendre pourquoi le drame a eu lieu peut permettre d'en éviter d'autres.

     Dans le cas des chiens, si la famille de la personne tuée ou grièvement mordue en a d'autres et/ou d’autres enfants, ce qui serait « débile », ce serait de ne pas chercher à comprendre....

    Bien sûr qu'un chien peut disjoncter. Je n'ai ni Rott, ni Amstaff, et j'essayerais autant de comprendre pourquoi un Caniche a tué, qu'un Dogue. La seule différence, c'est que pour le Caniche beaucoup de gens diront que c'est un accident, pour le Dogue = "quel horrible monstre !".

"Ils attaquent sans raison"

    Souvent on ne sait pas ce qu'il s'est passé, alors il est dit « il a attaqué sans raison ». Un chien n'attaque jamais sans raison.
    Si un éducateur canin et/ou un comportementaliste entrent en connaissance de toutes les informations nécessaires, la raison, ils la trouveront, ou du moins ils donneront des pistes qui auront de fortes probabilités d'êtres les bonnes.

Si le chien attaque, c'est que quelque chose l'y a poussé :

C’est la réponse à ce point qui indiquere la responsabilité des propriétaires, non le fait que le chien soit ou non sous le coup de la loi.

« Quand bien même, c’est dangereux »

    Ramenez les choses à leur échelle. Les objets, animaux, et autres choses potentiellement dangereuses qui nous entourent et qui peuvent se transformer en armes sont innombrables. Un simple crayon enfoncé dans la gorge peut tuer, une bassine d'eau peut tuer si un enfant non surveillé quelques instants s'y trouve. C'est une question de vigilance et de responsabilité.

"Un de ces chiens a mordu ou tué,
ILS sont TOUS dangereux !"
 

    Contrairement à certaines personnes, je refuse de faire payer à TOUTE une race les erreurs de quelques individus.  Je refuse de faire condamner 680 000 chiens pour le crime de huit chiens (ou lors du drame de Bobigny, faire payer tous les chiens catégorisés pour le crime d'un chien croisé Berger Allemand et Berger de Beauce, qui plus est maltraité...).

    Si les médias vous avez parlé de toutes les morsures graves, je dis bien TOUTES les morsures graves (celles de Lhassa Apso, de Bichon, de Labrador, de Husky, de Teckel, de Rott, de Léonberg, de Caniche, d'Epagneul, de Golden etc), vous vous méfierez à juste titre des chiens en général avant de les approcher. Mais là en fait vous posez une étiquette « chien dangereux » sur tout chien noir et feu ou à grosse gueule et cela même si de sa vie il n'a fait qu'attaquer des gens à coup de léchouilles ou qu'il passe des journées dans des maisons
de retraites comme chien visiteur...

    Est-ce que si un homme roux aux yeux vairons vous attaque vous allez condamner tous les hommes roux aux yeux vairons ou juste votre agresseur ? Est-ce que lorsqu’un chauffard est arrêté pour ivresse au volant, tous les conducteurs perdent des points sur leur permis et ont une amende ?

Ne pas
tous les mettre dans le même panier :

   Les chiens catégorisés impliqués dans des morsures graves ou des décès sont dangereux, certainement. Mais tous les chiens de la même race ne le sont pas. Sinon ce serait mettre dans le même panier des pitbulls comme Sharky qui passe sa vie dans une maison de Californie à veiller sur des animaux (poussins, chatons etc), Nelson, pittbull de décombres français ayant sauvé plus de 40 personnes au cours de sa vie, et bien d'autres encore qui sont chiens de thérapie ou d’utilité ( pour plus d'info cliquez ici).

    Un jour, en promenant le minuscule York d'une voisine, j'ai croisé un mâle Labrador en laisse qui s'est déchaîné et s'est mis à grogner et à aboyer à la simple vue de la chienne. L'adolescente qui le tenait avait du mal à rester sur place, à ne pas se faire tracter, et surtout elle ne disait rien au chien.

A la suite de cet évenement :

Cette psychose n'est pas rationnelle,
craindre UN Rottweiler ou UN Amstaff parce qu'il s'est montré agressif, l'est.
Mais tous les maudire, les 679 999 autres, parce qu'ils sont Rotts ou Amstaff ne l'est pas.

   Vous êtes tombé(e) sur des individus de ces races de chien qui n’ont pas donné une bonne image de ceux-ci ? Vous ne devriez pas pour autant tous les mettre dans le même panier.
    Personnellement tous les Yorks, les Caniches, les Foxs que j’ai côtoyés ne donnaient pas une bonne image à leur race, mais je ne doute pas que, traités comme des chiens normaux et non comme des peluches, ils doivent montrer un tout autre potentiel. D’ailleurs j’en ai entendu parler auprès d’autres correspondant(e)s ayant un de ces chiens avec leurs Rotts ou autres grandes races et où ce petit chien douillet retrouve son comportement de chien de chasse et ce n’est pas forcément celui qu’on croit qui mène la danse.

Quelques petites vidéos :

Ici Un Chihuahua qui joue avec un Amstaff en grimpant sur le dos d'un Rottweiler.
Ici un Chihuahua qui attaque un Rottweiler, qui bien que libre de ses mouvements préfére fuir.
Ici Un gong (balle) face à un Rott, un Cocker américain et un York. Le Cocker et le Rott veulent la balle.Selon certaines personnes, ça va se terminer dans un bain de sang terrible (le Rott va bouffer le Cocker  ) ? La réponse en images.


Chaque individu est différent

     Vu que les chiens « potentiellement dangereux » doivent être muselés, faisons une comparaison : 
En tant qu'humains, nous sommes TOUS potentiellement dangereux, nous avons tous la capacité de tuer, nous avons un cerveau, deux bras, deux jambes et une chose, qui n'existe pas chez les autres animaux : le sadisme.
    Pourtant, tout le monde ne se transforme pas en pédophile, en tueur ou en terroriste. Or, vu que nous sommes potentiellement dangereux, ça devrait être le cas. Par principe de précaution, devrions-nous pour autant tous être emprisonnés ? Si nous nous conformons à ce que certaines personnes préconisent pour les chiens catégorisés qui « peuvent mordre » (comme tout chien, mais certains ne le comprennent pas), alors c’est ce qui devrait arriver…
    Mais comme ces chiens, tout dépend de l'environnement dans lequel on grandit, et encore !


"Les propriétaires de ce type de chien
sont des raccailles !"

Mais oui et :

    Certaines personnes ont trop tendance à imaginer que seuls des jeunes de cités ont des Amstaffs, des Rotts ou des Pitbulls.
Il leur est inconcevable que des familles comme les autres puissent avoir ces chiens. C'est bizarre comme à leurs yeux, un homme qui achète ou adopte un Pit ou un Rott est une racaille ou un demeuré, quand le même homme qui achète
ou adopte un Labrador ou un Setter, est une personne respectable...
 
Le portrait que certains font de ces propriétaires est très stéréotypé :

On lit souvent que :

=> Ces "racailles" comme vous dites existent mais ne représentent qu'une minorité et ne se trouvent pas que parmis les propriétaires de ce type de chien.
    La grande majorité des personnes qui maintenant ont ces chiens en prennent soin et ne les ont absolument pas pour leur côté dissuasif ou je ne sais qu'elle autre idée reçue.

    Certains aiment les petits chiens, d'autres les gros. Les propriétaires ne se jugent pas en fonction de leur chien.
Pour ma part, j'ai vu des hommes baraqués, avec une laisse qui n'en finissait pas, je m'attendais à voir au bout un Bulldog Anglais, un chiot de Berger Allemand ou autre grande race, et non, c'était un York toiletté, avec manteau et chouchous !
C'est souvent arrivé, alors maintenant j'attends de voir.

Il ne faut pas se fier aux préjugés. Apprenez à connaître avant de juger.

Petit constat personnel :

    Personnellement, 99.9 % des propriétaires de chiens catégorisés que je connais sont des citoyens responsables, courtois, polis, loin de l'étiquette de racaille qu'on leur colle. En fait, je les trouve même souvent mieux civilisés que ceux qui les insultent et les agressent quotidiennement.

    Ceux que je connais sont comme tout le monde. Ils ne vivent pas forcément en hlm, n’utilisent pas les aides pour leur chien (certains sont avocats, médecins etc), ils sont tout ce qu'il y a de plus normal.    

    Dois-je d’ailleurs rappeler que certaines célébrités ou stars ont ou ont eu un de ces chiens ? Ce n'est pas un critère, loin de là, mais :

Ce ne sont pas les plus agressifs :
    Si vous lisiez les réactions sous les articles de presse, vous réaliseriez que les propriétaires de chiens catégorisés ou ceux qui les soutiennent, ne sont pas les plus agressifs.
   Durant trois années je suis souvent intervenue sur les sites d'information, et j'ai pu observer une constante : Ceux qui utilisent des discours pleins de haine sont le plus souvent les "anti-molosses", paradoxalement ceux qui traitent de "racailles agressives" leurs propriétaires
...

Ils sont souvent du style :

    Ces personnes devraient avoir honte et apprendre à connaître avant de juger. Ne dit-on pas qu'il est bon de balayer devant sa porte avant de s'occuper de celle de son voisin ?

Ce que vivent beaucoup de ces personnes :

    Les maîtres de ces chiens sont pour la plupart des gens comme vous et moi. Cependant, ils ont un chien catégorisé et sont perpétuellement insultés et jugés, ils en viennent parfois à devenir associables et méfiants dans la rue (pour avoir un aperçu de ce qu'ils vivent cliquez ici).

    Si vous n'avez pas de chien catégorisé, bien sûr que vous ne vivez pas cela et que vous faites des connaissances. Mais prenez un Rott ou un Amstaff avec sa muselière obligatoire et vous verrez le changement de regard des gens. Vous entendrez les insultes et verrez les mères prendre le risque de provoquer un accident en traversant avec leurs gosses une voie rapide pour vous éviter. Pourtant vous, vous n'aurez pas changé et vous saurez que votre chien est sociable...
    Vous pouvez donc imaginer une minute ce que vous ressentiriez si l'opinion publique vous pointait du doigt, que vous ne puissiez plus sortir avec votre chien sans être regardé(e) de travers, insulté(e), menacé(e) voir agressé(e), que vous ayez à le museler, alors que vous le savez parfaitement éduqué et qu'il a même passé le Certificat de Socialisation et d'Aptitudes à l'Utilisation (ou C.S.A.U.) avec mention "Excellent". Qu'avant de le laisser sortir dans le jardin, vous soyez obligé(e) de vérifier qu'il n'y a pas de danger, car les boulettes de viandes empoissonnées et les tessons de verre sont devenus communs.
    Tout ça parce qu'une poignée de chiens de la même race que le vôtre, ont mordu ou tué, alors que le vôtre n'a rien fait ?

    => C'est ce que vivent chaque jour certains propriétaires de chiens catégorisés. Pourtant, ils ont un chien comme le vôtre et comme l'était la mienne : un chien normal, qui n'a rien fait de mal et qui voudrait juste vivre sa vie avec sa famille.

En ce qui me concerne, à chaque fois que je croise des gens qui ont un chien de type molossoïde, ou alors un Amsaff, je leur dis bonjour et je complimente leur chien. Il faut voir leur surprise dans leur regard, parfois ils en perdent les mots, et avec d'autres on part dans des discussions comme si on se connaissait depuis des années. 

 
"Les petits chiens, eux, ne sont pas dangereux"

    Dans la base de données de faits divers que je tenais, il n'y avait pas que des morsures graves de gros chiens, on y trouvait aussi des Pékinois, des Caniches, des Epagneuls, des chiens de chasse etc. Sachant qu'il est plus difficile de trouver ces faits de part le fait que ce n'est pas vendeur...

     Les chiens de races catégorisées ne sont en aucun cas spécifiquement agressifs. En fait beaucoup plus de petits chiens sont responsables de morsures qui peuvent être graves à cause de leurs dents très fines et pointues associé à un manque flagrant d'éducation. Mais pour le moment ils ne sont pas classés en "chiens dangereux"... c'est moins médiatique.

    Bien sûr, le danger sera en fonction des circonstances, il est certain qu’un adulte bien portant face à un Bichon complètement dénaturé, ne courra pas beaucoup de danger, mais un très jeune enfant risquerait d’y laisser la vie. Un enfant ne se dégagera pas d'un Caniche, ni une vieille personne tombée au sol.

"Un grand chien déchiquette et tue, un petit chien mordille mais ne tue pas"

     Tout dépend la vulnérabilité de la victime ! Voici quelques faits divers survenus en France avec des petits chiens. 

La liste n’est bien entendue pas exhaustive.

Petite taille ne veut pas dire inoffensif ! Tout dépend des circonstances.

La puissance d’un animal n’est pas forcément proportionnelle à sa taille…

    Le diable de Tasmanie par exemple, petit marsupial carnivore ne pesant que 7 à 8 kg, a une puissance phénoménale dans les mâchoires, bien supérieure à celle de la plupart des chiens catégorisés faisant pourtant jusqu’à 6 fois son poids…
    A titre d’exemple, il peut broyer les barreaux d’une cage larges d'un centimètre… ce que bien des animaux plus grands que lui ne peuvent pas faire...
    Pourtant, bien des personnes se fiant à la taille ne s'en douteraient pas !


Ps: j'espère que ça ne gênera pas le propriétaire de la photo si je la lui ais empruntée.
J'avais mis un lien vers son site,mais celui-ci n'est plus valide. Cette photo sera retirée sur simple demande

Attention danger !

    Imaginez ceux qui ont ce schéma dans la tête :  

Rott, Staff, Pitt ( ou Gros chiens + Amstaff ) = chiens dangereux 
et
Petits et moyens chiens = chiens gentils et inoffensifs => pas besoin de les éduquer, on peut laisser bébé tout seul avec eux.

C'est comme ça que les drames arrivent....

    Pour moi un enfant vivant dans une famille où se trouve un petit chien occupant la place de chien roi, risque bien plus que celui qui vit dans une famille où se trouve un grand chien occupant sa place de chien.

Il vaut mieux qu'un enfant se méfie de manière raisonnable de TOUS les chiens, petits ou grands,
que de juste trois races, il aura plus de chance de ne jamais être mordu ou seulement superficiellement.

 
"Supprimer ces chiens résoudrait tout !"

    Eradiquer certaines races de chien ne supprimera jamais les morsures graves. Vous pouvez avoir un enfant qui passera sa vie entouré de molosses sans jamais être mordu, et un autre croisant la route d'un Labrador et se faisant défigurer. Je connais le cas d'un enfant qui a grandit dans un élevage de Saint-Bernard et qui a été grièvement mordu à l'age de deux ans par... un jeune Chihuahua !

    En 2012, il y a plus de 8 millions de chiens en France, soit 7 400 000 non catégorisés et 600 000 catégorisés
Depuis 1984, 41 décès sous les crocs de chiens, dont :

=> Donc si les chiens catégorisés avaient été exterminés en 1984, sur les 41 morts, un minimum de 30 personnes seraient malgré tout décédées, car tuées par des chiens non catégorisés. Alors vous pensez vraiment que c’est la solution ?

    Vous pourrez demander l’euthanasie de toutes les races que vous voudrez, si vous ne vous en prenez pas au problème de base ça ne changera rien, car d’autres chiens remplaceront les premiers. Si par contre vous vous attaquez à l’information des enfants et des adultes sur la conduite à avoir envers un chien, sur ce qu’il faut faire ou non en cas d’attaque, sur la nécessité d’éduquer et de hiérarchiser le chien (et je parle de n’importe quelle race et type de chien), sur le fait qu’on ne laisse pas un enfant seul avec un chien vous verrez du changement dans le bon sens.

La provenance, l'éducation, le bon sens, le comportement des gens qui possèdent le chien etc
ont un rôle à jouer bien plus important que la race du chien.

"De toutes manières, ces chiens sont moches"

    Les goûts et les couleurs… C’est une question de subjectivité !
    Personnellement je trouve nettement plus beau et mignon un Rottweiler qu'un Yorkshire ou un Caniche, l'un j'ai envie de le caresser, l'autre me rebute et j'ai peur de lui priser la colonne vertébrale avec une caresse un peu trop appuyée.
    Je peux parfaitement comprendre que vous n’aimiez pas certains chiens, moi-même je n’aime pas certaines races dont le physique ne m’attire absolument pas, mais certains les adorent. Alors de là à tous les considérer tarés et à vouloir leur disparition, ça ne me viendrait jamais à l’esprit.

"Ce chien a goûté au sang, il remordra forcément..."

    Voici un mythe qui a la dent longue, sans mauvais jeu de mot. Redescendez sur terre et réactualisez-vous, la théorie de Descartes de « l’animal machine » est depuis bien longtemps rendue obsolète par les études menées ces dernières années sur le comportement animal.


C’est le cas de Léo (pitbull, en photo ci-contre), en 2012 il était chien de thérapie auprès de malades atteints de cancer. Cliquez donc sur la photo pour lire son histoire et voir un reportage sur lui (en anglais).

     Nelson, un des chiens de décombres Français qui a sauvé des dizaines de vies de part le monde était un Pitbull également, et lui aussi avait été sauvé d'une vie de chien utilisé pour les combats. Il est mort d'un cancer, et aura passé sa vie à sauver des humains.

    Ces chiens comme bien d’autres avaient « goûté au sang », seulement ils avaient été repris en main.
    C'est à une personne compétente d'évaluer la dangerosité d'un chien (d'autant qu'un chien ayant tué un animal n'est pas forcément dangereux pour l'homme).

    Il est par contre fort probable, qu'un chien qui a mordu (ou attaqué un animal), le fasse à nouveau si les mêmes circonstances sont réunies et que rien n'a été fait pour l'éviter comme par exemple de la rééducation. Mais ça n’aura rien à voir avec le soit disant « goût du sang ».

"D'où vient le comportement dangereux alors ?"

    Le plus souvent il vient de l’éducation. Les troubles graves de comportement ne se rencontrent généralement, malgré une bonne éducation, que :

Voyez ce qui se passe avec les races qui ont été ou sont à la mode :

Phénomène de mode
=
Plus de demandes

=

Plus de "production" et pour cela,
accouplements de frères et de sœurs et variantes, donc consanguinité
=
Chiens n'ayant pas toute leur tête et présentant de l'hyperactivité ou de l'agressivité

et/ou

Phénomène de mode

=
Plus de demandes
=
Sevrage bâclé et vente illégale du chiot à six semaines en disant qu'il en a huit
(voir même à trois semaines avec mise au biberon)
=
Chiot non sociabilisé par sa mère ce qui peut induire bien des troubles :
dominance, dés-inhibition à la morsure, hyper-craintivité, hyperactivité etc

    On peut voir aujourd’hui que bien des Labradors n’ont rien à voir avec ceux d’antan. J'ai eu la mienne avant le phénomène de mode, elle y avait donc échappé. Le même phénomène a été ou est aujourd’hui observé avec les Huskies, les Dalmatiens, les Cockers, les Goldens, les Jacks Russell et d’autres races encore.
    Heureusement il reste toujours des éleveurs consciencieux qui font un énorme travail de sélection et résistent à ce côté mercantile qui nuie aux lignées.


    L’autre problème (en plus du phénomène de mode) est que les gens associent certaines races à des chiens "gentils" ou "méchants". Or, s’il n’existe pas de race de chien dangereuse, il n’en existe pas plus de gentille par naissance.

On dit que chien c’est 30% d’inné et 70% d’acquis =  il devient ce qu'on en fait.
=> Si des gens prennent un Labrador d’un bon élevage (donc aucun problème de ce côté là) mais n'instaurent aucune hiérarchie et n'éduquent pas plus leurs enfants que leur chien, alors il ne sera pas le gentil toutou décrit dans les standards. Mais placez le même chien dans la même maison, avec le même nombre d'enfants mais dans les mains de personnes connaissant les règles, il sera parfaitement sociable.

"Pourquoi tergiversser sur la race du chien,
quand quelqu'un est mort dans l'histoire ?"

    Que personne ne se méprenne, demander l'arrêt de la "chasse au sorcières" ne veut pas dire que l'on néglige les victimes ! Non, nous sommes tout autant choqués que n'importe qui.
    Nous trouvons juste anormal que lorsqu'un chien croisé de deux races de chiens de berger a tué, les médias accusent le Rott et les gens parlent d'éradiquer les molosses.
    C'est un peu comme si demain un homme de nationalité lapone tuait un enfant et que les citoyens demandaient le bombardement du pays des hommes de nationalité romaine.....

Ça peut paraître stupide pour ceux aveuglés par la haine et la vengeance, mais respecter la mémoire des victimes c'est aussi faire en sorte que les véritables coupables soient trouvés et ne pas se servir d'elles pour justifier des actions qu'elles n'approuveraient pas forcément, comme se servir de leurs nom pour justifier l’éradication de races qui n’ont rien à voir avec leur mort.

    C’est donc pour une question de justice qu’il est important de savoir de quelle race ou de quel type était le chien responsable de la mort de quelqu’un avant de diffuser l'information. Car dans la conjecture actuelle, si un Dalmatien est accusé à tord, ça ne créera pas de psychose, mais si un chien catégorisé est accusé à tord, alors il se passera ce qu’on a pu voir encore et encore.


"Encore un drame avec ces chiens,
que fait le gouvernement ?"

    Alors on demande des lois, mais il faut que les citoyens comprennent une bonne fois pour toute que les accidents sont par nature imprévisibles et que ce ne sont pas de lois contraignantes qui les empêcheront d’arriver. Que seule la prudence et le bon sens prévalent.

    Quand un drame se passe dans le cadre familial, est-ce normal qu'on aille légiférer jusqu'à dans la rue ? Si demain mon voisin tombe d'une échelle et s'électrocute dans sa piscine, est-ce que les échelles, les piscines et l'électricité vont être interdites ?

Question stupide : on a vu le résultat avec les piscines. Parce que quelques parents n'ont pas su surveiller leurs enfants ou juger de la nécessitée d'installer une sécurité par eux-même, tout le monde, même ceux n'ayant pas d'enfant, se sont vu obligés de mettre des sécurités.  

Le civisme avant tout !

    Avoir un chien est une responsabilité. Comme celle de conduire, celle d'avoir des enfants : on a la responsabilité d'une vie et par extension d'autres vies, si par malheur la vie sous notre responsabilité se comportait mal.
    C'est une question de civisme et non une question de législation que de tout faire pour que tout se passe pour le mieux et que personne n'ait à se plaindre de son chien. Si déjà les gens arrêtaient de laisser divaguer leur chien ce serait un grand pas !

    J'avais 12 ans quand j'ai eu ma chienne, à cet age je connaissais déjà une chose simple qui s'appelait : le civisme.
Si quelqu'un se trouvait sur mon chemin alors que ma chienne était lâchée, je la rappelais, l'attachais, et attendais d'être de nouveau seule avec elle pour la relâcher, pour ne pas imposer mon chien.
    J'avais 14 ans lorsqu'on l'a emmenée pour la première fois en ville, je lui ai tout de suite appris le caniveau et elle n'y a jamais manqué.

    Des lois et encore des lois, il y aura toujours quelqu'un pour les violer.
Si on apprenait à nouveau aux enfants ET aux adultes le civisme, le respect des autres,
alors bien des choses se passeraient mieux .
"Pour conclure"

Vous aimez les chiens ?
   
    Alors prouvez-le en ne vous faisant pas embobiner ainsi par les médias et en ne laissant pas des milliers de chiens se faire ainsi diaboliser pour des préjugés.
    Allez-vous attendre que votre chien soit dans le collimateur des politiques ? ou allez vous vous lever pour faire comprendre aux gens que le chien devient ce qu'on en fait ? Parce que si un jour la race de votre chien  est pointée du doigt
(le plus tard possible je l'espère), les propriétaires de molosses, eux, seront là pour vous soutenir. Mais vous tous, propriétaires de chiens non catégorisés, où étiez-vous ?

    Je n'ai même plus de chien, je n'ai jamais eu de molosse, mais je me bats contre ces préjugés, et je vois de plus en plus de propriétaires de Golden, de Labrador, de bergers, qui font de même.

Les gens se sentent menacés par ceux qui ont des chiens catégorisés...   
...ceux qui ont des chiens catégorisés se sentent menacés par… les humains !
    J'ai pas mal d'échos de cas de propriétaires dont leurs chiens, catégorisés ou simplement grandes races, molossoides ou non, ont été empoisonnés.
    Les gens sont cruels et inconscients car un enfant pourrait très bien jouer avec une boulette et mettre les mains à sa bouche!!.
C'est aussi barbare qu'un attentat ou une mine anti-personnelle, ça n'a pas de cible précise, l'auteur n'est pas là au moment des faits, il peut très bien causer plus de mal qu'il ne pensait (si tant est qu'il pensait)...

    Mais même lorsque "seuls" les chiens sont victimes, l'auteur s'en fiche, il a mené sa petite guéguerre personnelle. Pour lui, il est un héros. Ce n'est pas lui qui le soir même doit apprendre à des enfants que leur meilleur ami est mort dans d'atroces souffrances à cause de préjugés.
Quelle belle vision morale du monde des adultes pour des enfants...

Races dangereuses....

Ces chiens sont tous mis dans le même sac, comme une marque de voiture qui, si un défaut de fabrication est remarqué, seront toutes rappelées pour être réparées, sans exception. Là il ne s’agit pas d’objets mais d’êtres vivants !
    A
part peut-être chez les bactéries, il n’y a pas deux individus semblables dans la nature, que ce soit des végétaux (aucun arbre n’a le même agencement des feuilles, des branches, la même hauteur, la même inclinaison etc) ou des animaux (l’homme étant un animal, il ne faut pas l’oublier). Même deux vrais jumeaux peuvent avoir deux caractères diamétralement opposés et on veut nous faire croire que telle race est dangereuse ? Comment peut-on laisser faire ça
quand en plus il est scientifiquement établi qu'il n'y a pas de race génétiquement dangereuse ? Sommes-nous revenus à l’époque du génocide qui lui aussi était basé sur un système d’épuration de races non désirées ?

    Qu'un Rott, ou un Amstaff puisse être dangereux, personne ne le nie, pas plus qu'un Labrador ou un Bouvier Bernois ou un Golden etriever puisse l'être. C'est circonstanciel. Ce que les personnes qui défendent les chiens catégorisés nient c'est l'amalgame fait sur l'ensemble des races de ces chiens, sans cas par cas, comme s'ils naissaient ainsi, qu'à peine sorti du ventre de leur mère ils se disaient :   "Quand je serais grand, je serais tueur d'humain" 

        Faire un tel classement, même pour des chiens, est déontologiquement inadmissible dans un pays qui en plus se dit évolué et civilisé, qui a crée les droits de l’hommes et ceux des animaux.

Ne vous fiez pas aux apparences, la race ne fait pas le chien.




Page suivante : "Attention à la désinformation!"

Je n'ai jamais prétendu être vétérinaire ou éducatrice : les conseils donnés sont le résultat de mes observations personnelles
et je dégage toute responsabilité sur l'interprétation de mes propos.